Vous êtes ici : Accueil > L'institut > Les activités de l'institut FAR Evry

Les activités

Publié le 19 octobre 2017
L'institut de biologie François Jacob est implanté sur le site de Fontenay-aux-Roses, berceau du nucléaire français, et sur le site d'Evry. 

Avec près de 700 scientifiques, l'Institut de biologie François Jacob bénéficie d’un rayonnement international dans le domaine de l’imagerie, des nouvelles thérapies, de la radiobiologie, la toxicologie, l'infectiologie et de la génomique.

De gauche à droite : IRM 7 Teslas  du cerveau en recherche préclinique, MIRCen/CEA-I2BM/Inserm ; Réglage d’un trieur de cellules en flux, CEA-IRCM ; Étude immunologique dans un laboratoire de haute sécurité microbiologique, CEA-IMETI. Crédits P.Stroppa/CEA.

 

Développer de nouvelles approches des maladies émergentes et re-émergentes

Les équipes du département IDMIT se consacrent à l’étude des maladies infectieuses émergentes ou ré-émergentes, à leur physiopathologie, ainsi qu’aux interactions entre organismes et agents pathogènes, tels que le VIH, les virus du Chikungunya, de la grippe, de la tuberculose... Elles développent de nouvelles approches thérapeutiques, vaccinales et prophylactiques.

Étudier les effets des rayonnements et des toxiques sur le vivant

Les chercheurs du département IRCM travaillent sur les réponses cellulaires aux rayonnements ionisants et à certains toxiques (nanoparticules, perturbateurs endocriniens…). Ils s’intéressent plus particulièrement à la réponse des cellules souches ainsi qu’aux mécanismes de transmission des dommages créés par l’irradiation et à leurs conséquences sur le long terme.

Concevoir des thérapies innovantes


Des équipes pluridisciplinaires conçoivent de nouvelles approches de thérapies génique, cellulaire et moléculaire pour traiter des maladies génétiques du sang (bêta-thalassémie, drépanocytose) et des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, Huntington…). Elles participent à leur validation préclinique et clinique, s’inscrivant dans une démarche de recherche translationnelle pour accélérer le passage des innovations du laboratoire au patient.

Explorer la biodiversité et interpréter les génomes


Grâce aux capacités de séquençage dont elles disposent et à leurs expertises en analyse du génome, les équipes de l’institut basées à Évry explorent la biodiversité et interprètent le génome humain pour comprendre des pathologies humaines. Elles analysent aussi les génomes pour proposer à l’industrie des procédés de synthèse économes en énergie ​(biocatalyse, biologie synthétique…).