Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Lucile Ben Haïm, lauréate de la Fondation Vaincre Alzheimer

Vie du centre | Alzheimer

Lucile Ben Haïm, lauréate de la Fondation Vaincre Alzheimer


​Chaque année, la Fondation Vaincre Alzheimer apporte son soutien à de nouveaux projets d'excellence. Cette année, six nouveaux projets prometteurs ont été sélectionnés parmi lesquels le projet de Lucile Ben Haïm du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives (MIRCen/CEA-Jacob) portant sur le ciblage des astrocytes pour le traitement des symptômes dépressifs dans la maladie d'Alzheimer.

Publié le 17 février 2021

Comme chaque année, la Fondation Vaincre Alzheimer apporte son soutien à de nouveaux projets d'excellence. Cette année, ce sont six nouveaux projets prometteurs qui ont été sélectionnés par le Comité scientifique de Vaincre Alzheimer.

Le 08 février dernier, les lauréats ont pu exposer leurs projets de recherche à l'occasion de la 5e cérémonie de remise de prix, événement entièrement virtuel.

Parmi les six lauréats, Lucile Ben Haïm, chercheuse post-doctorante dans l'équipe Astrocytes Réactifs du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives (MIRCen), a pu bénéficier d'une subvention « Pilote » d'un montant de 40 000 euros pour une durée de deux ans.
 

Son projet de recherche a pour but de mieux comprendre les mécanismes cellulaires des symptômes dépressifs associés à la maladie d'Alzheimer en se focalisant sur les cellules non neuronales que sont les astrocytes.

Les patients atteints de la maladie d'Alzheimer (MA) souffrent très souvent de dépression. Ces symptômes, méconnus dans la maladie, sont souvent mal pris en charge par les traitements médicamenteux antidépresseurs existants. De plus, les mécanismes cellulaires responsables de ces symptômes dans la maladie ne sont pas bien caractérisés.








Crédit : Lucile Ben Haïm pour la Fondation Vaincre Alzheimer


Dans le cerveau, les astrocytes sont des partenaires essentiels pour les neurones et ils ont un rôle actif dans la fonction et la plasticité cérébrale. Dans la MA, le partenariat astrocytes-neurones est altéré et le rétablissement de leurs interactions physiologiques en ciblant les astrocytes a des effets bénéfiques sur les symptômes cognitifs (perte de mémoire et déficits d'apprentissage). En revanche, l'effet sur les symptômes dépressifs n'a encore jamais été directement étudié. En utilisant un outil génétique permettant de rétablir le partenariat astrocytes-neurones dans un modèle d'étude préclinique de la MA, les travaux de Lucile Ben Haïm permettront :

  • d'identifier quelles manipulations astrocytaires peuvent entraîner un effet antidépresseur précoce,
  • d'évaluer les conséquences de ces manipulations sur les symptômes cognitifs tardifs,
  • d'identifier des cibles moléculaires associées.



Retrouvez l'ensemble de la cérémonie en ligne sur la chaîne YouTube de la Fondation Vaincre Alzheimer : https://youtu.be/_NPaN3veRBg



Haut de page