Vous êtes ici : Accueil > Départements et services > Genoscope > Les projets du Genoscope > Tara Océans

A la une


Tara Océans

Publié le 31 octobre 2017

​L'expédition Tara Oceans, co-dirigée par Eric Karsenti (chercheur CNRS) et Etienne Bourgois, navigue sur tous les océans, pour étudier les écosystèmes marins planctoniques (le plancton joue un rôle essentiel dans la vie de la planète, réalisant par exemple la moitié de la photosynthèse totale). Entre son départ de Lorient le 5 septembre 2009 et son retour le 30 avril 2012, la goélette Tara a réalisé 154 stations scientifiques pour récolter des échantillons destinés à être analysés en laboratoire. Une vingtaine de stations supplémentaires sont en cours de réalisation dans l'océan arctique. Ces échantillons sont aussi bien des collectes d'organismes que des recueils de données physico-chimiques qui permettent de cerner l'environnement dans lequel ces organismes existent.


Comparée aux autres programmes de métagénomique, l'originalité principale de Tara Oceans tient dans son échelle globale. Il ne s'agit plus de comprendre un groupe particulier, comme les bactéries, les virus ou les organismes eucaryotes, mais de les décrire tous en même temps. En effet, il existe de nombreux modes d'interaction entre espèces, comme la symbiose, le parasitisme ou la compétition, qui expliquent la dynamique des communautés microbiennes et ne peuvent être compris qu'en étudiant l'ensemble des acteurs. Les premiers résultats obtenus indiquent que la diversité génétique de ces communautés est globalement très sous-estimée. Des dizaines, voire des centaines de milliers d'espèces totalement inconnues sont ainsi révélées, changeant profondément notre image de la biodiversité microbienne.  De plus, des données d'imagerie à haut débit des organismes collectés sont en cours d'acquisition. Elles  devraient permettre de corréler génétique et morphologie, dans le but de mieux comprendre l'incroyable diversité des formes de vie du plancton.
Cténophore. Crédit Christian Sardet

       Méduse et Amphipode. 
       Crédit Christian Sardet

​L​a distribution des micro-organismes planctoniques ne se fait pas de façon aléatoire dans les océans. Elle est en partie déterminée par l'environnement, la latitude, les courants, et les interactions des espèces ent​re elles. Tara Oceans recueille des données permettant de caractériser ces espèces, leurs interactions et leur génétique, non seulement pour des interprétations de leur biologie propre, mais aussi afin de nourrir des modèles prédisant leur organisation en écosystèmes et la répartition géographique de ces écosystèmes. Ces modèles contribueront à mieux prédire comment la vie marine va évoluer en fonction des changements climatiques mais aussi à mieux connaître le cycle des éléments chimiques fondamentaux  dans les océans (carbone, azote, oxygène …) et donc la régulation globale du climat terrestre.

En savoir plus sur le projet Tara Oceans : http://oceans.taraexpeditions.org/

​Laborat​oire participant