Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Covid-19 : deux projets lauréats pour le programme de recherche exceptionnel de l’Université Paris-Saclay

Fait marquant | Maladies infectieuses

Covid-19 : deux projets lauréats pour le programme de recherche exceptionnel de l’Université Paris-Saclay


​L’Université Paris-Saclay, ses établissements-composantes, les universités d’Evry Val d’Essonne et de Versailles Saint-Quentin, leurs partenaires organismes nationaux de recherche, ainsi que les LabEx LERMIT, CHARMMMAT, LASIPS et NanoSaclay ont décidé collectivement de débloquer des fonds spécifiques de recherche en réaction à la pandémie. Suite à un appel à projets interne, 27 projets vont être financés pour un budget total de 915 700 €. Parmi les porteurs de projets lauréats, le CNRGH (avec le projet COVIDOGEN) et l’IRCM (avec le projet BIOTHETARCOVI) ont été mobilisés.

Publié le 21 juin 2020

L'exceptionnelle crise sanitaire que le monde traverse a montré à quel point la recherche scientifique joue un rôle crucial pour l'avenir de l'humanité. Car, partout dans le monde, les universités sont le lieu même où la connaissance se construit et se transmet aux jeunes générations en formation, elles sont en première ligne pour relever les immenses défis auxquels nous devons faire face

Comme un grand nombre de ses homologues, l'Université Paris-Saclay a décidé dès le début de la pandémie de se mobiliser, avec ses partenaires, autour d'un programme de recherche exceptionnel dédié. Elle a donc lancé un appel à projets interne, dans le cadre d'un programme de recherche exceptionnel, dont les résultats ont été annoncés.

Ce programme est construit autour de deux axes :

-> 1er axe à court terme - Participer à l'effort de recherche international pour contribuer à produire des connaissances permettant de mieux maîtriser l'épidémie et d'en limiter les conséquences sanitaires immédiates.

-> 2ème axe à plus long terme - Anticiper les recherches à lancer au sortir de la crise / Construire le monde de demain « pour un après Covid-19 soutenable ». Parmi les 23 dossiers retenus par le jury pour un financement global de 795 700 € (sur 46 déposés au total), deux sont portés par des départements de l'Institut de Biologie François Jacob :

  • COVIDOGEN, 'Integrated genetic analysis of susceptibility, evolution and response of patients infected by SARS-CoV-2', porté par Jean-François Deleuze du Centre National de Recherche en Génomique Humaine (CNRGH).
    Ce projet consiste en une étude génétique mixte (gènes candidats et étude d'association pangénomique) des prédispositions de l'hôte à l'infection par le SARS-CoV-2, combinée à une analyse des variations du génome viral ancrée dans la cohorte CORIMUNO. Cette étude devrait permettre d'identifier des marqueurs de stratification et de traitement, et de fournir des informations pour les approches vaccinales via une description de la diversité des souches virales. Ce projet transdisciplinaire fait appel à l'expertise d'autres départements de l'Institut : l'IRCM et l'IDMIT.
  • BIOTHETARCOVI, 'Characterization of biomarkers and therapeutic targets of COVID-19 associated inflammation', porté par Paul-Henri Romeo du Laboratoire de Recherche sur la Réparation et la Transcription dans les cellules souches hématopoïétiques (LRTS) de l' Institut de Radiobiologie Cellulaire et Moléculaire (IRCM). Ce projet vise trois objectifs principaux : (1) caractériser d'éventuels biomarqueurs prédictifs de l'intensité de la réaction inflammatoire observée dans les formes graves de la Covid-19 ; (2) déterminer si la voie de signalisation KEAP1-NRF2, qui inhibe notamment la progression de l'inflammation, est dérégulée chez les patients COVID-19 ; (3) évaluer si des molécules activatrices de la voie KEAP1-NRF2 pourraient être à l'origine de nouvelles voies thérapeutiques permettant de prévenir cette réaction inflammatoire trop violente.



Ce programme de recherche exceptionnel traduit la volonté et l'implication des institutions partenaires et des communautés de travail, en cohérence avec leurs missions, de prendre part dans la production de connaissances en réponse à la situation que nous vivons. Il prend en compte les appels à projets et initiatives existants aux niveaux national et international et vise à en renforcer l'efficacité ou à les compléter.
 

 

Pour en savoir plus sur les LabEx :


Haut de page