Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Alzheimer et Parkinson : des protéinopathies infectieuses sous l’œil des Académiciens

Actualité | Alzheimer | Parkinson | Maladies neurodégénératives

Alzheimer et Parkinson : des protéinopathies infectieuses sous l’œil des Académiciens


Lors de la séance commune (bi-académique) de l’Académie de Médecine et de l’Académie de Pharmacie du 19 novembre 2019, Ronald Melki du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives (MIRCen/CEA-Jacob) a présenté une revue descriptive des éléments expérimentaux permettant une meilleure compréhension du volet protéinopathies infectieuses que sont les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

 Retrouvez cette revue « Les protéinopathies infectieuses de Parkinson et d’Alzheimer » dans le Bulletin de l’Académie de Médecine édité en mars dernier.

Publié le 5 juillet 2020

Cette séance bi-académique avait pour objectif de dresser un état des lieux sur la maladie d'Alzheimer en termes de facteurs de risque et prévention, diagnostic, nouvelles approches et nouveaux espoirs thérapeutiques.

Les maladies neurodégénératives liées au vieillissement, dont la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson, ont pour signature l'apparition d'agrégats protéiques dans le système nerveux central. La composition de ces agrégats protéiques et leur distribution dans le cerveau diffèrent d'une maladie à l'autre. L'équipe dirigée par Ronald Melki a établi que ces agrégats protéiques, une fois formés, se propagent dans le système nerveux central à la manière d'agents infectieux. Durant cette séance bi-académique, il a présenté différents points permettant de mieux comprendre expérimentalement ce que sont ces protéinopathies. Les agrégats protéiques s'amplifient pendant qu'ils se propagent de neurone à neurone, ils sont délétères dès leur formation et dès leur fixation aux neurones pendant leur propagation, et pénètrent dans les cellules selon un mécanisme particulier pour être transportés le long des axones au cours de leur propagation entre neurones. 

R. Melki a également détaillé comment l'agrégation d'une même protéine en agrégats dont la structure diffère est à l'origine de maladies neurodégénératives distinctes et comment la propagation des agrégats protéiques pathogéniques doit être ciblée par des approches thérapeutiques différentes.

 


Depuis 2019 le Bulletin est édité en collaboration avec Elsevier-Masson. Les rapports de l'Académie sont disponibles intégralement sur le site internet de l'Académie. L'accès aux autres textes peut être obtenu sur le site Em-Consulte.s.


  • Programme de la séance bi-académique du 19 novembre 2019 :

http://www.academie-medecine.fr/agenda/seance-commune-academie-nationale-de-pharmacie-academie-nationale-de-medecine/

  • Vidéo introductive :

Hypothèse infectieuse : Alois Alzheimer et autres maladies neurodégénératives par Ronald Melki

 

Haut de page