Vous êtes ici : Accueil > Actualites > Sauver plus de femmes en réduisant le nombre de cancers du sein diagnostiqués à un stade avancé

Actualité | Génomique

Sauver plus de femmes en réduisant le nombre de cancers du sein diagnostiqués à un stade avancé


Publié le 1 octobre 2019

​Le CNRGH est fier de vous annoncer sa participation dans le programme MyPeBS (Personalising Breast Screening) dont l'objectif est de repenser le dépistage du cancer du sein, en renforçant sa personnalisation. Financé par l'Europe, ce programme est prévu pour six ans.

Avec 360 000 nouveaux cas diagnostiqués et 92 000 décès chaque année en Europe, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme.

Cette étude doit inclure 85 000 femmes volontaires âgées de 40 à 70 ans résidant en France, Italie, Israël, Royaume-Uni et Belgique.

Le design de la puce de génotypage a été conçu par les équipes du CNRGH qui se chargeront de génotyper 42 500 échantillons.

Pour chaque participante, le niveau de risque de cancer du sein sera évalué en tenant compte de leur âge, leurs antécédents familiaux, la densité du sein et un test salivaire.

Cette étude comparera le dépistage standard actuel du cancer du sein à une stratégie personnalisée, qui proposera des mammographies plus fréquentes aux femmes à risque élevé de cancer du sein, et moins fréquentes aux femmes à bas risque (par rapport à la moyenne dans la population générale de la même tranche d'âge).

Présentation de l’étude MyPeBS en images :

https://youtu.be/RwOQLtcmLo8

mypebs.png

Haut de page