Vous êtes ici : Accueil > Actualites > Theranexus, startup issue du CEA, bénéficie d’un financement de 6,2 millions d’euros

Communiqué de presse | Focus | Santé & sciences du vivant | Cerveau

Jeune pousse

Theranexus, startup issue du CEA, bénéficie d’un financement de 6,2 millions d’euros


Theranexus bénéficie d’un financement de 6,2 millions d’euros du Programme d’investissement d’avenir, opéré par Bpifrance, pour le développement de Neurolead, sa nouvelle plateforme de criblage d’actifs sur les interactions neurone-glie.
Publié le 29 janvier 2019
Theranexus (ALTHX) obtient un financement de 6,2 millions d’euros dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) opéré par Bpifrance (Projet de recherche et développement Structurant pour la Compétitivité, PSPC) pour le développement du programme Neurolead. Le programme Neurolead est coordonné par Theranexus en collaboration avec le Collège de France et le CEA. Il vise à développer et industrialiser une plateforme unique d’identification et de caractérisation de candidats médicaments ciblant les interactions entre les deux populations cellulaires majoritaires du cerveau, les neurones et les cellules gliales, dans le domaine des troubles neurologiques.
Près d'un milliard de personnes dans le monde présentent des troubles neurologiques et leur nombre est en forte croissance au sein d’une population vieillissante. Ces troubles sont l'une des premières causes d'invalidité et leurs coûts globaux correspondent à plus d'un tiers des dépenses mondiales de santé.
Le programme de recherche et développement Neurolead, prévu sur quatre ans, a pour objectif de déployer et d’industrialiser une plateforme de génération de nouveaux candidats médicaments à partir d’un concept unique, le ciblage thérapeutique des interactions entre les cellules gliales et neuronales. Theranexus, à l’origine de cette nouvelle voie de recherche thérapeutique dans les maladies du système nerveux, a aujourd’hui trois candidats médicaments en développement clinique pour quatre indications : la narcolepsie, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et les douleurs neuropathiques. 
Cette plateforme, combinant les dernières innovations en neurosciences et l’intelligence artificielle, permettra de généraliser et de systématiser le concept thérapeutique porté par Theranexus, en amplifiant ses capacités d’applications thérapeutiques. Elle permettra également d’optimiser le potentiel de valeur médicale des candidats médicaments, en intégrant l’identification et la qualification fine du besoin médical, dès leur conception et tout au long de leur développement.

A propos de Theranexus

theranexus-pill.jpg
Fondée en 2013, THERANEXUS est une société biopharmaceutique issue du CEA qui développe des candidats-médicaments pour le traitement des maladies du système nerveux central (SNC). THERANEXUS a identifié le rôle majeur des cellules non neuronales (autrement appelées « cellules gliales ») dans la réponse aux médicaments psychotropes (ciblant les neurones). La société conçoit et développe les premiers médicaments agissant simultanément sur ces deux populations dans le cerveau. La technologie unique et brevetée exploitée par THERANEXUS vise à accroître l’efficacité de médicaments psychotropes déjà approuvés et commercialisés en les combinant avec un modulateur de cellules gliales. Cette stratégie de combinaison de médicaments repositionnés lui permet de réduire significativement le temps et les coûts de développement et d’augmenter considérablement les chances d’accès au marché pour ses médicaments. Propriétaire et déclinable, la plateforme de THERANEXUS permet de générer différents candidats médicaments propriétaires à forte valeur ajoutée dans plusieurs indications. THERANEXUS est cotée sur le marché Euronext Growth à Paris (FR0013286259- ALTHX). Plus d’informations sur : www.theranexus.com
Franck Mouthon, Président-Directeur Général de de Theranexus : « Cette première plateforme intégrée, consacrée au ciblage thérapeutique de l’ensemble des interactions neurone-glie dont nous sommes les pionniers, devrait amplifier les opportunités de création de valeur pour Theranexus. Nous remercions très sincèrement les pouvoirs publics et Bpifrance de leur confiance pour nous permettre de développer et d’industrialiser cette plateforme unique en neurologie. L’enjeu sociétal sur les maladies neurologiques est majeur et le marché est en forte attente de solutions thérapeutiques plus efficaces et plus sûres. Nous nous réjouissons de conduire le programme Neurolead avec deux partenaires historiques de Theranexus et de renommée mondiale dans ce domaine, le Collège de France et le Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives. Cela réaffirme notre volonté de maintenir notre avance technologique par un ancrage scientifique fort avec des partenaires académiques d’excellence. »

Virginie Fontaine, Responsable sectorielle Santé au sein de la direction des Filières Industrielles de Bpifrance : « Nous sommes très heureux d’accompagner le programme de développement de la plateforme Neurolead. Il s’agit d’un projet ambitieux qui mobilise des technologies « Deeptech » autour de l'IA, l'imagerie et les cellules souches pour répondre à un enjeu médical fort, qui constitue une véritable opportunité de marché. Theranexus et ses partenaires réunissent des compétences d’excellence qui donnent toutes les chances de succès au projet. »

Anne Flüry-Hérard, Directrice de l’Institut François Jacob au CEA : « Cette réussite confirme l’intérêt d’avoir mis en place des infrastructures dédiées à la recherche translationnelle en neurosciences. L’expertise scientifique, les moyens technologiques ont été des facteurs essentiels dans la construction du projet Neurolead qui bénéficie de cet écosystème de pointe dans la recherche et l’innovation pour la santé. Nous sommes ravis de participer au projet Neurolead, avec Theranexus et le Collège de France. Ce projet, porteur d’espoir pour le traitement des neuropathologies, confirme l’intérêt de fonctionner de concert, nous organismes de recherche, aux côtés de partenaires industriels. »

« Ce projet d'envergure est une excellente opportunité pour valoriser notre expertise sur les interactions neurones et cellules gliales et notre savoir-faire pour explorer les mécanismes d'action impliqués. Nous nous réjouissons de participer à ce projet collaboratif avec le CEA et Theranexus pour apporter des solutions innovantes aux besoins des patients », conclut le Docteur Nathalie Rouach, Centre de Recherche interdisciplinaire en biologie.

Haut de page